Appel à candidature : thèse en informatique à l’INSA Rouen Normandie

Bonjour,

Nous recherchons actuellement un candidat pour une thèse en informatique à l’INSA Rouen Normandie et au laboratoire LITIS (voir description ci-dessous).

Si vous êtes intéressé(e), n’hésitez pas à me faire parvenir (alexandre.pauchet@insa-rouen.) : CV, lettre de motivation, lettres de recommandation et relevés de notes, en vue d’une éventuelle audition.

Bien cordialement,

  Alexandre Pauchet

Titre : Interactions multimodales multi-parties en communautés mixtes

Encadrement : Alexandre Pauchet et Julien Saunier

Résumé :

L’explosion du nombre d’objets connectés, de l’informatique ubiquitaire, des robots assistants et des interfaces homme-machines intuitives et naturelles permet une démocratisation croissante des systèmes cyber-physiques et socio-techniques. Il s’agit de systèmes intégrant à la fois des utilisateurs humains, des robots et des agents artificiels, unis dans des interactions sociales.

Si les interactions avec un seul utilisateur disposent d’une littérature abondante -même si tous les verrous ne sont pas encore levés, notamment pour les interactions dialogiques-, la mise en place de systèmes coopératifs intégrant plusieurs utilisateurs et plusieurs systèmes logiciels et robots reste difficile. En particulier, l’avènement de l’informatique affective (Picard, 1997), des agents conversationnels animés (Cassel, 2000), et des robots sociaux (Gockley et al., 2005), qui mettent en œuvre des systèmes prenant en compte les émotions des utilisateurs et pouvant en « jouer », n’est pas traitée dans un contexte multi-partie.

La thèse se focalisera tout d’abord sur la modélisation de la composante émotionnelle pour l’étude de la contagion émotionnelle (Barsade, 2002) dans le contexte d’une tache de travail collaboratif. Le verrou principal consiste à apprendre et à intégrer un mécanisme permettant la prise en compte de tous les membres de communautés mixtes agents-humains, dans lesquels les effectifs (nombre d’agents, nombre d’humains) et les représentations (agents virtuels ou robots d’une part, humain en personne ou avatar d’autre part) peuvent varier. Ces mécanismes se trouvent à la fois au niveau des agents que du système (environnement, plateforme) (Weyns et al, 2015 ; Rincon et al, 2016).

L’objectif est ainsi de rendre les agents, qu’il s’agisse d’agents virtuels ou de robots, autonomes dans leurs choix des actions dialogiques, notamment à composante émotionnelle. Leurs comportements dépendent alors à la fois du dialogue et de l’état inféré des autres participants de l’interaction (humains ou agents).

L’intégration des émotions au sein d’agents virtuels et de robots est un sujet brûlant et se trouve au cœur de multiples conférences (AAMAS, RSS – conférences A* ; IROS, ISR, ISSR – conférence A ; IVA, ICRA, Robocup – conférence B ; ACII – conférence C…), journaux (Transactions on Affective Computing, numéro spécial de computational intelligence, Soft Computing, Transactions on Robotics…) ainsi qu’une association internationale (AAAC – Association for the Advancement of Affective Computing).

Références bibliographiques  :

  1. Barsade, S. G. (2002). The ripple effect: Emotional contagion and its influence on group behavior. Administrative Science Quarterly, 47(4), 644-675.

  2. J. Cassell, Nudge nudge wink wink: Elements of face-to-face conversation for embodied conversational agents, Embodied conversational agents (2000) 1–27.

  3. R. Gockley, A. Bruce, J. Forlizzi, M. Michalowski, A. Mundell, S. Rosenthal, B. Sellner, R. Simmons, K. Snipes, A.C. Schultz, Jue Wang : « Designing robots for long-term social interaction, » 2005 IEEE/RSJ International Conference on Intelligent Robots and Systems, Edmonton, Alta., 2005, pp. 1338-1343.

  4. Picard, R. W. (1997). Affective computing (Vol. 252). Cambridge: MIT press.

  5. Rincon, J. A., Julian, V., & Carrascosa, C. (2016). Developing an emotional-based application for human-agent societies. Soft Computing, 20(11), 4217-4228.

  6. D. Weyns, F. Michel, H. Van Dyke Parunak, O. Boissier, M. Schumacher, A. Ricci, A. Brandao, C. Carrascosa, O. Dikenelli, S. Galland, A. Pijoan, P. Simo Kanmeugne, J. A. Rodriguez-Aguilar, J. Saunier, V. Urovi and Franco Zambonelli (2015) : Agent Environments for Multi-Agent Systems — A Research Roadmap. In Agent Environments for Multi-Agent Systems IV (pp. 3-21). Springer International Publishing.

Catégorie(s) : Emploi et carrière, Offres de thèses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− un = 0