Le Traité de la réalité virtuelle

couverture_reduite

Avertissement

Aucun des coordonateurs, ni des auteurs, ni des contributeurs n’est financièrement intéressé à la vente de l’ouvrage « Le Traité de la Réalité Virtuelle ».

Informations réservées aux adhérents de l’AFRV et aux étudiants

Le téléchargement du volume 4 « Les applications de la réalité virtuelle » est offert à tous les adhérents de l’AFRV. Les 4 premiers volumes sont disponibles gratuitement pour les étudiants en téléchargement.

Suivez les instructions pour le téléchargement.

Commander le livre

Vous pouvez commander l’ouvrage sur le site des Presses de l’École des Mines.

Avant-propos

Depuis une quinzaine d’années, la réalité virtuelle s’est développée en France. Celle-ci ouvre potentiellement de nouvelles perspectives pour notre société. Mais soyons réalistes, la réalité virtuelle induit d’abord bien des défis scientifiques pour les chercheurs et pour les professionnels. Nous avons participé avec enthousiasme à l’éclosion de la réalité virtuelle en France, conscients de l’immensité de la tâche. Durant ces années, nous avons développé à l’Ecole des Mines de Paris des recherches théoriques et appliquées pour la réalité virtuelle.

Parallèlement à nos travaux de recherche, nous avons souhaité faire une tâche d’information sur les avancées du domaine. En 1996, Philippe Fuchs a rédigé un premier livre sur la réalité virtuelle « Les Interfaces de la Réalité Virtuelle ». En 2001, Guillaume Moreau, Jean-Paul Papin et Philippe Fuchs, conscients de l’absence de livre récent en français, ont écrit une première édition du « Traité de la Réalité Virtuelle ». Ce livre couvrait plusieurs aspects du domaine, l’objectif de l’ouvrage étant de fournir à moyens termes un document de référence sur la réalité virtuelle. Mais aucun chercheur ne peut avoir une connaissance très précise de tous les secteurs de la réalité virtuelle, interdisciplinaire par essence. Nous avons souhaité et obtenu que d’autres chercheurs français participent à la rédaction du traité pour la deuxième édition. De nouveaux chapitres ont été rédigés par des chercheurs de l’ENIB, de l’IRISA, de l’INRIA, de l’AFPA, de l’Ecole des mines de Paris, du CNRS ainsi qu’à l’ensemble des chercheurs impliqués dans le projet PERF-RV .

Suite à la parution de la deuxième édition du Traité de la réalité virtuelle, nous avons réalisé la troisième édition du traité grâce à la réactivité des Presses de l’École des Mines de Paris . Pour organiser cette nouvelle édition, nous avons mis en place un comité de rédaction, composé d’experts en réalité virtuelle et provenant des différentes disciplines de la réalité virtuelle :

  • Bruno Arnaldi, Professeur et chercheur à l’INRIA ;
  • Alain Berthoz, Professeur au Collège de France et membre de l’Académie des Sciences ;
  • Jean-Marie Burkhardt, Maître de Conférences à l’université Paris V ;
  • Sabine Coquillart, Directrice de recherches à l’INRIA,
  • Philippe Fuchs, Professeur à l’Ecole des Mines de Paris.
  • Pascal Guitton, Professeur et chercheur à l’INRIA ;
  • Guillaume Moreau, Maître de Conférences à l’Ecole Centrale de Nantes ;
  • Jacques Tisseau, Professeur à l’ENIB ;
  • Jean-Louis Vercher, Professeur  à l’Université d’Aix-Marseille ;

Le traité de la réalité virtuelle est un manuel destiné à la fois aux concepteurs et aux utilisateurs de la réalité virtuelle. Il a pour but de leur fournir un état, aussi complet que possible, des connaissances sur la réalité virtuelle dans les domaines suivants : informatique, mécanique, physique, physiologie, psychologie, ergonomie, philosophie, éthique, …). Il doit être un guide de conception pour aider le lecteur dans la réalisation de son projet de réalité virtuelle. En seconde intention, il s’agit de formaliser une réflexion originale sur la discipline. Le comité de rédaction a souhaité que la structuration du traité soit basée sur le principe général de la réalité virtuelle : une personne en immersion et en interaction dans un environnement virtuel. Elle perçoit, décide et agit dans cet environnement, processus schématisé par la classique boucle « Perception, Décision, Action », qui doit être réalisée sous des contraintes technologiques, physiologiques et cognitives. De ce schéma découlent les trois problématiques fondamentales de la réalité virtuelle :

  • Première problématique : Analyse et modélisation de l’activité humaine en environnement réel et en environnement virtuel ;
  • Deuxième problématique : Analyse et modélisation de l’interfaçage du sujet pour son immersion et interaction dans l’environnement virtuel ;
  • Troisième problématique : modélisation et réalisation de l’environnement virtuel.

Ces trois problématiques, bien distinctes mais associées, permettent de proposer un canevas pour structurer le traité :

  • Premier volume : « l’Homme et l’environnement virtuel », sous la coordination d’Alain Berthoz et  de Jean-Louis Vercher ;
  • Deuxième volume : « Interfaçage, immersion et interaction en environnement virtuel », sous la coordination de Sabine Coquillart et de Jean-Marie Burkhardt ;
  • Troisième volume : « Outils et modèles informatiques des environnements virtuels », sous la coordination de Jacques Tisseau et de Guillaume Moreau ;
  • Un quatrième volume présente « Les applications de la réalité virtuelle », sous la coordination de Bruno Arnaldi et de Pascal Guitton.
  • Le cinquième volume, coordonné par Stéphane Donikian est intitulé « L’humain virtuel ». Il est sorti en 2009.

Nous tenons à remercier toutes les personnes qui nous ont aidés dans nos recherches et dans la réalisation de ce livre, en particulier nos collègues, les entreprises nous ayant fourni des informations et des photographies ainsi que Madame Silvia Dekorsy, responsable des Presses de l’Ecole des Mines de Paris. Nos remerciements s’adressent aussi à Monsieur François d’Aubert, ancien Ministre de la Recherche, qui nous a fait l’honneur de préfacer notre livre. Nous espérons, cher lecteur, que vous apprécierez ce traité, comme nous avons pris plaisir à le rédiger avec les autres auteurs et à transmettre nos idées.