Offre de thèse : réalité virtuelle et augmentée pour l’aide à la rénovation de cabines d’avion

1 – Contexte

Ce sujet de thèse de doctorat se situe dans le domaine de la réalité virtuelle et augmentée pour l’assistance à la maintenance des cabines chez Safran Seats (Cabin Refresh) avec des enjeux de développement de nouveaux services de la personnalisation de la maintenance.
Le projet a pour cadre une collaboration entre les Arts et Métiers et le groupe SAFRAN. Le groupe SAFRAN est engagé dans une stratégie de développement d’outils numériques dans le but d’apporter de nouveaux services aux compagnies aériennes et aux acteurs de la MRO « Maintenance, repair and overhaul ».

Ce projet s’inscrit dans cette démarche. L’objectif principal est de proposer une aide aux opérations de « Cabin Refresh » par l’utilisation de technologies de réalité virtuelle et augmentée utilisant une maquette numérique interactive, via une interface intuitive.
Au final, l’étude devra estimer la valeur que peut apporter un système de réalité virtuelle et augmentée dans l’usage des besoins du « Cabin Refresh » pour tous les acteurs de la maintenance aéronautique (fabricant d’équipement d’origine OEM, MRO et exploitants).

2 – Problématique

Le suivi individualisé de la maintenance cabine des avions implique des procédures de maintenance complexe et spécifique à chaque cabine/siège décrite par des documents de type PDF ou S1000D qui manquent d’interactivité avec les opérateurs. Il est également constaté que :

  • Les maquettes numériques créées par les OEM ne sont pas directement exploitées.
  • Le format actuel des notices de maintenance est peu adapté aux activités de cabine pour :
  • Identifier les PNs des pièces customisées, la formation du personnel de maintenance pour détecter les défauts/usures des pièces des sièges/cabine,
    les nombreuses configurations des sièges d’une même cabine multiplient les risques/besoins d’avoir les bons documents de maintenance.
  • L’arrivée sur le marché de jeunes techniciens non formés fait que les techniciens expérimentés sont de moins en moins nombreux, la documentation disponible peut être difficile à comprendre.
  • La disponibilité de la cabine pour l’inspection est couteuse pour l’exploitant (avion immobilisé), donc réduire le temps d’immobilisation est stratégique
  • La solution proposée (remettre à neuf la cabine/sièges) n’est pas visible lors de l’inspection et de l’engagement de l’exploitant, donc risques de confusion sur le niveau de mise à jour attendue.

 

Détails ici…

 

Catégorie(s) : Emploi et carrière, Offres de thèses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− 3 = quatre